La taupe : description, lieu de vie, alimentation, reproduction des taupes

Vous avez certainement entendu l’expression « myope comme une taupe », ou bien même que vous l’avez employé dans vos expressions ! La taupe est, en effet, un petit animal qui passe la majeure partie de sa vie sous terre. Donc, la taupe est-elle hémophile ? Nous vous proposons de découvrir la réponse à cette question, à travers cet article.

Qu’est-ce que la taupe ?

La taupe est un mammifère insectivore, qui vit principalement sous terre. Elle est de petite taille (20 – 25 cm) et pèse environ 100 à 140 g. Elle est dotée de quatre pattes dont deux antérieures bien imposantes, avec lesquelles elle creuse le sol. Grâce à ses griffes puissantes, la taupe est capable de creuser près de 20 m de galerie ou même plus ; ce qui ne plaît pas aux agriculteurs et jardiniers, car elle détruit les racines des plantes qui se retrouvent sur son passage. Avec son museau bien pointu, elle est dotée d’une vue médiocre, car possédant de petits yeux. Par contre, c’est un animal à ouïe et sens de toucher très développés. Il faut aussi noter que la taupe est un animal solitaire, qui vit seul dans les galeries qu’elle creuse dans les soles humides, les prairies et jardins. Ce qui fait de plus sa particularité, c’est cette capacité qu’elle a de pouvoir vivre dans des endroits confinés ou pauvres en oxygène. Cette particularité s’explique, en effet, grâce à ses grands poumons et ses globules rouges exceptionnels, ce qui permet de réfuter la théorie d’hémophilie de la taupe.

L’alimentation de la taupe !

La taupe est un petit animal insectivore, dotée d’un grand appétit et peut facilement succomber de faim. Dans son alimentation, se retrouve les insectes (les lombrics et les cochenilles), des larves et des animaux qu’elle trouve dans le sol. Il faut dire que même en période d’hiver où elle est censée hiberner, elle reste active. Elle fait le plein de nourriture dans son nid.

La reproduction de la taupe !

Bien que la taupe vive souvent seule, il arrive des moments où elle se reproduit. Mais, ceux sont des moments particuliers puisque c’est seulement dans les périodes de fécondations que le mal s’approche de la femelle. Cela arrive généralement entre février et avril. Après la fécondation, la gestation dure 30 jours et la femelle donne naissance entre 4 à 6 petits. Ces petits restent aveugles jusqu’à 3 semaines où leurs yeux s’ouvrent. Les petits restent avec leurs parents jusqu’à deux mois et ils quittent le nid parental par la suite.

Il faut dire que, même si la taupe n’est pas bien vu par les agriculteurs, elle permet d’aérer le sol.